HUB NEWS

INTERVIEWS : CybelAngel, Systancia et Seclab font le point sur la cybersécurité

Suite au TOTEM Cybersécurité du 27 avril 2017 qui s'est tenu au Hub de Bpifrance, nous avons échangé avec trois startups expertes du sujet qui nous ont apporté leur éclairage sur les tendances et les enjeux de la cybersécurité en France.

 

« Aujourd’hui nous avons un niveau de menace comme nous n’en avions jamais eu jusqu’à présent. L’année dernière, plusieurs centaines de milliers de ransomwares (logiciels de rançon) sont apparus sur le marché et face à cela, les outils actuels classiques dans le domaine de la détection ne vont pas avoir de réponse. »

 

Christophe Corne, fondateur de président du directoire de Systancia, une société dans le domaine de la virtualisation d’application et de la cybersécurité.

 

« Dans le darkweb, le best-seller de toujours c’est les cartes bancaires volées. »

« D’ici 5 ans, sur le darkweb, tout ce qui sera vendu c’est ce qu’on trouve aujourd’hui sur les objets connectés. C’est la fréquence cardiaque que vous avez quand vous courrez avec votre Fitbit. C’est aussi les documents professionnels que vous ramenez à la maison et que vous partagez avec le monde entier sans le savoir. »

 

Apolline Aigueperse, à la tête du département des analystes chez CybelAngel, une startup spécialisée dans la recherche sur le darkweb et les objets connectés pour trouver des fuites de données.

 

« La bonne nouvelle ce sont les groupes, le fait de s’unir, d’avoir des initiatives comme Hexatrust en France. D’avoir des grands groupes industriels qui travaillent avec des startups, qui travaillent avec l’Etat. C’est la fédération des forces qui va permettre d’arriver à ce niveau de maturité. »

 

Xavier Facélina, fondateur et CEO de Seclab, un constructeur de matériel de cybersécurité, spécialisé dans la protection des systèmes critiques.

[CATCH UP] TOTEM #Cybersécurité | Retour en images

 

À lire aussi

MAPPING : les startups françaises de la cybersécurité