HUB NEWS

Startups, comment appréhender le sujet des RP ?

Bienvenue dans le merveilleux monde de la communication. Ce monde fabuleux et protéiforme, fervent compagnon du marketing, qui ouvre les portes de contrées fantastiques dans lesquelles le maitre mot est la créativité. Protéiforme car la communication revêt de multiples visages, et celui auquel nous allons nous intéresser aujourd’hui est celui des relations presse.

Les relations presse sont intégrées au marché de l’information. Leur ROI est certes difficilement mesurable mais les actions menées ont souvent un impact non négligeable sur la visibilité de votre entreprise. En travaillant sur l’image de votre marque mais aussi sur votre notoriété, c’est toute votre réputation qui est concernée.

Articles, interviews, tribunes… les entreprises, petites ou grandes, depuis quelques décennies maintenant, nouent donc des relations avec les média. Mais attention, les places sont chères. Beaucoup de jeunes entrepreneurs qui ont émergé ces dernières années, notamment dans le domaine du digital avec l’avènement de la French Tech, ont de belles histoires à raconter, une vision à partager et une expertise à faire valoir.

Startups, vous avez le besoin de communiquer, d’être visibles dans la presse, et donc de nouer des relations avec des journalistes. C’est tout à fait normal, cela fait partie intégrante de la stratégie de communication d’une entreprise. Que vous soyez en phase d’amorçage ou de croissance, les RP vous accompagneront sur toute votre aventure entrepreneuriale.

Cependant il faut essayer d’être le plus pragmatique possible pour aborder ce sujet. Alors oui le marché des agences est constitué de manière telle que l’offre proposée est aujourd’hui très large, mais dans un premier temps, il n’est pas forcément nécessaire de s’appuyer sur un tel partenaire. Cela peut engendrer des coûts importants alors même que vous n’aurez pas toujours le temps d’accorder l’attention nécessaire ni de fournir les informations qui permettront à l’agence de vous servir au mieux.

 

 

Tout au long de sa vie, et surtout en période de croissance, une startup étoffe son réseau de partenaires et de prestataires. Avec les RP, surtout pour les jeunes startups, il n’est donc pas toujours utile de dépenser des fortunes. Aujourd’hui, Internet fourmille d’outils digitaux qui serviront à merveille vos besoins, c’est pourquoi il est tout à fait possible dans un premier temps d’internaliser des RP. Outils de veille, d’e-réputation, réseaux sociaux… de fabuleux leviers existent pour communiquer, gérer son image et contacter les journalistes, pourquoi ne pas les utiliser ? Mais attention, qui dit intégrer cette spécialité ne dit pas forcément staffer l’équipe de stagiaires. Mieux vaut capitaliser sur une réelle connaissance de ce métier.

Il faut savoir que les journalistes sont sollicités quotidiennement par des centaines d’entreprises, dont l’actualité est relayée par une nuée de consultants ou d’attachés de presse. Et s’il y a bien une chose que les journalistes détestent, c’est d’être appelé par une personne qui ne connait pas son sujet car elle n’a pas le background nécessaire et ne maîtrise pas les rouages du métier.

Les relations presse sont un métier qui place l’humain au cœur de toutes les interactions que vous pourrez avoir. C’est pourquoi il est important de créer une relation de confiance avec le journaliste et d’entretenir cette relation. Vous devez être identifié comme un expert qui apporte une réelle information et donc être crédible aux yeux des journalistes. Les relations presse imposent une mécanique qui va constamment se répéter et s’enrichir.

 

Dans un premier temps, il faut se poser les bonnes questions : Les média me connaissent-ils ? Qu’ai-je à dire ? Mon information est-elle pertinente pour un média ?

 

Communiquer impose aussi deux éléments de contexte indispensables : le moment et le contenu.

 

Il faut être certain que l’information soit maîtrisée en interne et soit partagée par tous. C’est pourquoi au préalable, vous devez prendre quelques jours pour travailler sur les éléments qui composent votre marque. Généralement, il convient de réunir le top management, le marketing et la communication. L’objectif : ressortir avec un document de travail, une bible, qui donnera les éléments de langage constitutifs de la base de la communication (dossier de presse, discours identiques pour tous les porte-paroles de l’entreprise, qui doivent être clairement identifiés). Ainsi vous aurez travaillé sur votre histoire, votre ambition et vous parviendrez à trouver les mots justes pour exprimer :

  • qui je suis
  • ce que je suis
  • ce que je fais
  • comment je le fais
  • où je vais

Une fois ce travail effectué, vous devrez identifier les différents sujets sur lesquels vous voulez communiquer car ils sont importants pour la visibilité de votre startup auprès de vos parties prenantes.

Il faut toujours avoir en tête deux choses :

  • Les journalistes n’ont pas vocation à faire la publicité de telle ou telle entreprise.
  • Les média ont pour objectif d’apporter une information, une analyse, un regard.

Cette information peut donc prendre plusieurs formes :

  • L’actualité de la startup : levées de fonds, partenariats business et stratégiques (quand cela est communicable), participation à des événements d’envergure, ouverture de bureaux à l’étranger, rachat d’une startup, opérations spéciales, etc.
  • Positionner le porte-parole comme l’expert de sa thématique : il faut être capable de prendre de la hauteur et d’analyser l’environnement dans lequel la startup évolue, en partant de son environnement proche, la concurrence, en passant par la technique, pour arriver à un environnement plus général, celui lié aux startups, à la French Tech. Vous devez préempter votre territoire.

Tous ces sujets peuvent être communiqués via différentes actions :

  • Du rédactionnel : communiqués de presse, tribunes, avis d’experts
  • Des visuels : infographies, mapping
  • Des prises de parole : lors de rendez-vous formels ou informels avec les journalistes ou lors d’événements (comme VivaTech, France Digital Day, Slush, Web Summit) sur lesquels vous pourrez avoir l’occasion de vous exprimer.

 

La startup est généralement incarnée par son fondateur et par son CEO, car ce sont eux qui portent la vision et les ambitions. Ces rendez-vous sont donc extrêmement importants, ce sont eux qui vont permettre de créer une relation. Le rôle de l’attaché de presse est de générer et d’entretenir cette relation. C’est lui qui sera le premier interlocuteur du média, c’est lui qui fera le filtre sur l’ensemble des sujets pendant que vous, patrons, vous vous concentrerez sur votre business. L’attaché de presse est le garant de vos messages.

 

Alors startups, ne pensez pas que les RP soit une expertise à négliger. Le marketing a un impact direct sur vos leads, les media eux ont un impact sur votre réputation.

Ne pensez pas que d’envoyer des communiqués à 3 000 journalistes améliorera vos chances d’avoir des articles, privilégiez le ciblage chirurgical, affinez votre liste presse et constituez-vous un panel de journalistes cœur de cible pour votre entreprise.

Et ne pensez pas non plus que vous n’avez pas d’autres choix que de dépenser des dizaines de milliers d’euros pour communiquer. Laissez le temps à votre startup de croître, continuez à faire du growth hacking et quand le moment sera venu, vous pourrez passer à l’étape supérieure.

En attendant, les spécialistes des RP existent, reste à trouver celui qui correspondra à vos besoins.

 

By Benjamin Sasu, Chargé des Relations Média et Externes du Hub Bpifrance ☞  LinkedIn – Twitter